Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rolling Dice

Assassin's Creed

12 Octobre 2014, 22:53pm

Publié par Ekaterina

Assassin's Creed

Salut!

Je sais il est tard, c'est pas bien et puis y a personne mais je cogitais et je me suis dis que j'avais eu une discussion avec mes coreligionnaires en cours du soir et qu'au final ça ferait un bon article.

Cette discussion avait pour sujet la série des jeux Assassin's Creed.

Je vais être claire, j'ai TOUT les jeux de la licence sur lesquels je suis tombée et ce sur au moins une plateforme (PC ou console portable).

Au final j'ai pas mal de jeux dans ma collection, voici mon avis sur tout ceux que je possède.

* Assassin's Creed: Je vais être franche... J'y ai très peu joué. Je l'ai acheté d'occasion après avoir accroché avec le second (qui a été mon premier jeu de la saga). Le concept est cependant impeccable, le personnage attachant bien qu'un peu casse-pied, Altaïr est doué et il le sait c'est là tout le problème selon moi, il est trop imbus de lui-même. Mais pour moi le vrai problème c'est les déplacements, c'est inutilement long! Les routes sont interminables et il y a des gardes partout qui bien entendu se mettent a hurler au vol, au viol ou à l'assassin (je vous laisse le choix) dés qu'ils voient un cheval au galop. Je l'ai gardé juste par soucis de collectionnite aiguë mais selon moi sa seule vraie qualité est d'avoir eu le mérite d'avoir permis la création de la suite.

* Assassin's Creed Bloodlines: Comme dit précédemment je n'ai pas aimé le premier opus, mais j'ai croisé ce jeu sur PSP dans un Cash Converters et vu qu'il ne coutait que quelques euros, je l'ai acheté pour compléter la collection. Donc même si j'ai pas aimé le premier jeu j'ai quand même celui-là. Alors on retrouve notre ami Altaïr mais à Malte cette fois. Je considère ce jeu comme une extension du premier jeu (tout comme Brotherhood et Revelation sont des extensions du second jeu selon moi). C'est un jeu sympa et graphiquement très bien foutu (surtout sur la PSP, qui parfois galère un peu du coup). Par contre le système directionnel est pensé avec les pieds. Au final pour avoir un peu de contrôle sur le personnage principal le tout est de courir tout droit en continu et de tourner en utilisant les boutons de la caméra, sans ça c'est limite de la torture.

* Assassin's Creed II: Là ça devient sérieux! C'est le premier jeu de la série que j'ai acheté et je l'ai aimé d'amour. Déjà le personnage de base est super attachant, très fanfaron au début mais il se prend une série de tuile sur le coin du nez qui lui apprennent a devenir sérieux; le tout est basé sur le principe du voyage initiatique. Un jeune homme innocent et inconscient de ce qui se passe autour de lui, devient un homme et dans ce cas-ci un assassin pour changer les choses et venger sa famille. C'est un thème qui a été repris un million de fois mais là la façon dont c'est présenté (remonter dans le temps en explorant son ADN on en a tous rêvé), l'univers (l'Italie de la Renaissance y est merveilleusement reconstituée et le tout sans fausses notes) et les thèmes musicaux (qui sont aussi sublimissimes que les décors) en ont fait un jeu incontournable et addictif. Tellement addictif que les deux jeux qui ont suivis s'articulent autour du même personnage: Ezio Auditore da Firenze!

* Assassin's Creed Brotherhood: On retrouve Ezio, il a prit de la bouteille et c'est bien! Sauf qu'il s'est fait des ennemis le grand garçon et que sa maison est détruite (bon OK c'est plus qu'une maison). Ce type n'a vraiment pas de bol mais il va rebondir, partir sur Rome et y fonder une Confrérie. On retrouve dans ce jeu tout ce qui a fait le succès de son prédécesseur et la prise en main est tout aussi aisée. Le système de gestion du patrimoine d'Ezio est différent mais c'est logique aussi, il ne gère plus un domaine, il protège une ville. Le tout est de lancer correctement la machine à sousous et après on ne manque plus d'argent et on peut acheter tout le matériel au fur et a mesure qu'on le débloque. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que la sœurette sortait enfin de l'ombre pour devenir elle aussi un assassin.

* Assassin's Creed Revelations: Ezio part à Constantinople (actuel Istanbul) pour y chercher la Vérité. On suit un Ezio mature, presque trop sage (il se trouve même une femme le bougre!) dans un univers différents. C'est toujours aussi bien foutu et toujours aussi agréable à jouer. Mais de mon côté je trouvais qu'introduire quelques chose de neuf pourrait être sympa.

* Assassin's Creed III: On change de personnage, on suit Connor (excuse-moi du peu mais son nom indien est juste imprononçable à moins de s'arracher la langue alors je ne m'y risquerais pas). L'histoire prend place pendant la guerre d'indépendance aux Amériques. On passe des villes d'Italie puis de Turquie a de grandes zones sauvages (les forêts sont magnifiquement bien rendues) avec tout ce que ça implique dans les modifications au niveau du parkour. Perso j'étais incapable de repérer les chemins a prendre dans les branches alors j'ai fais quasi tout le jeu au sol (vive les chevaux qu'on peut siffler quand on est dans un trou perdu). J'ai moins accroché au personnage mais j'ai adoré les quelques phases sur le bateau; c'était le changement qu'il fallait sur le coup.

* Assassin's Creed Liberation: Sorti au même moment qu'Assassin's Creed III, il nous permet de suivre une femme assassin: Aveline de Grandpré à la La Nouvelle Orléans. J'admets que je me suis fait offrir une PS Vita juste pour ce jeu (par la suite il a eu droit a un portage sur PC, je l'ai aussi). Le jeu est très proche de celui sorti sur PC au même moment.

* Assassin's Creed IV: Black Flag: J'aimes pas les jeux de pirates! Enfin j'aimais pas les jeux de pirates! Ce jeu m'a réconciliée avec ce type de jeu. J'ai pris beaucoup de plaisir a arpenter la mer et même a écouter les (nombreux) chants de marins que l'on peut débloquer. Seul deux reproches sont à faire, on ne peut pas former l'équipage et les options d'amélioration du bateau sont limitées (on a ce que tout le monde a et pas de modifications possible... C'est triste). Par contre la taille des cartes couplées a un système de déplacements rapides extrêmement bien pensé permettent des mouvements rapides et intuitifs. Une belle réussite malgré un personnage qui ne m'a pas plu (mais pas du tout... sérieux). Le gars était trop... Je sais pas... Je trouve pas le mot... Mais ... Beurk!

* Assassin's Creed Rogue: Je l'ai précommandé, je l'attends avec impatience!

* Assassin's Creed Unity: Précommandé aussi, il devrait arriver a peu près au même moment que l'autre.

Au final si on fait une moyenne générale des différents opus, on a une saga qui se tient bien, cohérente et basée sur un concept génial.

Qu'on soit fan d'Histoire ou pas elle a su fédérer toute une communauté de joueurs autour d'elle et a su la conserver malgré les tournants pris dans la narration. La suite nous dira si tout les choix pris par l'équipe de développement se montreront judicieux ou pas.

Bonne nuit!

Bises!

Quelques uns de mes "précieux"! On voit directement mes préférences... Tout n'y est pas, les éditions normales ne sont pas rangées avec celles-là parce qu'elles n'ont pas le même format. Et oui! J'ai une édition collector dans sa boîte d'origine du premier jeu pc inspiré de Vampire The Mascarade.
Quelques uns de mes "précieux"! On voit directement mes préférences... Tout n'y est pas, les éditions normales ne sont pas rangées avec celles-là parce qu'elles n'ont pas le même format. Et oui! J'ai une édition collector dans sa boîte d'origine du premier jeu pc inspiré de Vampire The Mascarade.

Quelques uns de mes "précieux"! On voit directement mes préférences... Tout n'y est pas, les éditions normales ne sont pas rangées avec celles-là parce qu'elles n'ont pas le même format. Et oui! J'ai une édition collector dans sa boîte d'origine du premier jeu pc inspiré de Vampire The Mascarade.

Commenter cet article